En naviguant sur le site du Chronographe, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de personnaliser votre expérience de visite.

Sous Rezé, Ratiatum

Une ville romaine en sous-sol

En 1636, un érudit voyageur, Dubuisson-Aubenay, fait le rapprochement entre la ville de Rezé, alors nommée Rezay, et la Ratiatum identifiée par le géographe grec Ptolemée au 2e siècle. Ainsi débute une enquête qui mobilise tour à tour les savants du 19e siècle, les archéologues amateurs dans les années 1960 et 1970, puis les premiers représentants de l'archéologie professionnelle dans les années 1980. Tous confirment cette intuition première : sous Rezé se trouve une ville romaine, dont la fondation est intervenue quelques décennies après la conquête des Gaules.

Campagnes de fouille

Un projet de recherche et de valorisation

À partir des années 1980, la ville de Rezé, sous l'impulsion de l'association des Amis de Rezé, devient propriétaire de la chapelle Saint-Lupien et du site. En 1986, le sous-sol de la chapelle est classé monument historique. La ville soutient activement la recherche archéologique, jusqu'à créer en 2004 un poste d'archéologue municipal. Depuis 2005, une équipe de recherche pluridisciplinaire met en oeuvre une programmation de fouilles archéologiques sur le site Saint-Lupien. Elle associe l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), le CNRS et l'université de Nantes.

En 2011, la découverte –majeure– d'un quai monumental construit à la fin du 1er siècle de notre ère confirme le caractère exceptionnel du site. D'abord envisagé à l'échelle régionale, le programme de fouilles intègre une dynamique de recherche nationale et européenne. Rezé est ainsi le principal site fouillé à l'échelle régionale et le premier chantier école de l'université de Nantes.

De 2005 à 2016, plusieurs centaines d'étudiants se sont succédé sur le chantier ; les recherches ont mobilisé de très nombreux spécialistes, issus de différents laboratoires : Universités de Nantes, Rennes, Bordeaux, Poitiers, La Rochelle, Bretagne Sud, Bourgogne Franche- Comté, Maine, CNRS, Dendrotech, Arc'Antique, Xylotree, Evrika… En parallèle de ces fouilles, la Ville de Rezé développe des actions de médiation auprès des publics, en particulier scolaires, et initie le projet d'un Centre d'Interprétation et d'Animation du Patrimoine (CIAP) à Rezé.

L'archéologie devient métropolitaine