Comme un boomerang - oeuvres de la collection du Frac

Exposition d'un choix d'œuvres contemporaines issues de la collection du Frac des Pays de la Loire

du 9 février au 12 mai 2019 - Le Chronographe, Rezé
 

Jean Clareboudt, Anne Deleporte, Marcel Dinahet, Hubert Duprat, Aleana Egan, Aurélien Froment, Giorgio Griffa, Jim Hodges, Antoinette Ohannessian, Laurent Tixador & Abraham Poincheval, Gala Porras-Kim, Florian Sumi, Francisco Tropa, Raphaël Zarka

Quels rapports entretiennent les pratiques artistiques et archéologiques ? Pourquoi l'archéologie fascine les artistes et comment s'emparent-ils de cette discipline ? De quelles manières les œuvres contemporaines entrent en résonance avec des vestiges archéologiques et l'histoire de l'antiquité ? Toutes ces questions sont au cœur de l'exposition.
 

L'exposition est conçue comme un écho au parcours permanent du Chronographe. Le dialogue entre des temps aussi éloignés s'engage autour de la question des matériaux tels que le bois, la céramique, les pierres, les os et les métaux précieux, supports du travail de l'archéologue. Pour l'archéologue, ces témoins matériels qu'il prélève, extrait, inventorie avant de les étudier, contiennent une histoire qu'il s'agit de faire ressurgir. Ils portent l'empreinte des hommes qui ont vécu avant nous sur ce territoire. L'artiste comme l'archéologue, en assemblant les matériaux, en rapprochant les indices créé des récits qui éclairent notre monde, passé ou présent. L'art et l'archéologie ont ainsi en commun de rendre visible ce qui ne l'était pas ou plus. C'est ainsi que l'artiste Jean Clareboudt envisage sa pratique de sculpteur. C'est de l'observation du terrain et de la manipulation de ses ressources les plus humbles que naît peu à peu chez lui le dessein de l'œuvre. A partir des matériaux qu'il prélève en traversant des paysages, son « atelier naturel », l'artiste livre des sculptures qui témoignent de l'importance de l'histoire la plus ancienne. Il renoue ainsi avec des temps immémoriaux, et s'ancre dans une pratique contemporaine qui tisse un lien fort avec le passé, ses matériaux et ses gestes.

La vingtaine d'œuvres sélectionnées pour l'exposition s'inscrit dans cette même voie et rapproche de manière inattendue des temps qui pourraient apparaître si éloignés. L'art ne s'embarrasse gère des fossés temporels et l'exposition est une invitation à les franchir !

Cette exposition est proposée dans le cadre d'un partenariat entre le Frac des Pays de la Loire et le Chronographe, avec le service archéologie Nantes Métropole.