Focus sur le Premier geste

20-03-2019
Tixador & Poincheval, Total symbiose 2, 2005 (III)bd.jpgTotal Symbiose 2, Laurent Tixador & Abraham Poincheval, Oeuvre de la collection du Frac des Pays de la Loire © Fanny Trichet

 

Laurent Tixador et Abraham Poincheval sont deux aventuriers de l’art, deux entrepreneurs de défis ubuesques que rien ne semble effrayer, ni la peur du ridicule ou du danger, ni les méandres du marché de l’Art. Total Symbiose n°2, œuvre de ce duo d'artiste est actuellement exposée au Chronographe. L’œuvre se compose d’une bouteille en verre entourée d’une ficelle d’agriculteur et posée sur une peau de blaireau. De la terre et de la terre cuite sont conservées dans la bouteille.

Ces matériaux et objets ont été collectés en juin 2005 lors d’un séjour en autarcie au milieu d’une prairie de Dordogne, dans des igloos de terre construits par les artistes eux-mêmes. Total symbiose 2 est un projet consistant à vivre en complète autonomie au milieu d’une pâture pendant un mois à la façon des inuits, en utilisant les ressources environnantes. La bouteille prolonge donc une aventure réelle dont les artistes ont été les protagonistes.

Tixador & Poincheval, Total symbiose 2, 2005 (I) .jpgTotal Symbiose 2, Laurent Tixador & Abraham Poincheval © Association Départementale de Développement Culturel de Dordogne

 

Entre voyages improbables et isolements volontaires, le travail de ces artistes fait usage de situations inhabituelles. Imaginant des aventures à fortes contraintes, ils mettent en jeu leur résistance. Sous l’influence de l’aventure, on décèle dans la pratique de ces deux artistes la volonté de « faire un pas de côté » pour questionner notre relation à la réalité dans un monde contemporain ultracartographié, balisé, et sans doute trop douillet et confortable.

 

 

Dans leur désir de travailler un maximum avec ce que l'environnement immédiat leur offre (ce qu’ils aiment à appeler le « matériau opportuniste »), ils mettent un point d’honneur à recourir à des technologies simples. Il n’est pas question ici de réussite, mais plutôt de construire un corpus de possibilités, de tester aussi bien un geste architectural que sa capacité à s’adapter à des conditions inconnues. Les projets de ce duo d’artistes s’inscrivent en outre dans le déplacement : le voyage (à pied le plus souvent) fait partie de cette expérience immédiate de l’environnement. L’acte performatif de la marche fait œuvre tout comme son récit.

 

Tixador & Poincheval, Total symbiose 2, 2005 (II).jpgTotal Symbiose 2, Laurent Tixador & Abraham Poincheval © Association Départementale de Développement Culturel de Dordogne

 

" Si la plupart de ces objets semblent ambigus, c’est uniquement parce qu’ils sont réalisés dans des moments où on ne peut plus se considérer comme des artistes, mais juste comme des déracinés qui n’ont pour ambition que de revenir à leur vie ordinaire. C’est le cas pour une série de bouteilles contenant des modèles réduits ou de vieilles douilles d’obus gravées Verdun 2002. Retraçant ce moment du voyage, ces objets ont bien sur une vocation de souvenir mais ils sont faits avec la matière même du moment." Laurent Tixador, pour un article publié dans Stream 01  en 2008.

 

Tixador, Taxon lazare, 2019.jpgTaxon Lazare, Champ de manoeuvre, 2015 © Nantes Métropole Aménagement

 

La question de la mémoire est également au cœur d’une expérience menée par Tixador, non loin du Chronographe, au Champ-de-Manœuvre, à Nantes. Sur cet ancien champ de manœuvres militaires, l’artiste a recréé des cagnas, des cabanes bâties par les soldats de la Grande Guerre envoyés dans les bois pour se reposer loin du front, d’après une série de photographies d’époque. Laurent Tixador s’intéresse à cet habitat atypique depuis 2014. Il a recueilli pas moins de 150 documents sur le sujet et a déjà réalisé plusieurs reproductions de ces cabanes. Ce « taxon lazare* » de l’architecture, construit de manière collaborative, prend alors un sens particulier, résolument investi d’un esprit de solidarité.

Laurent Tixador sera au Chronographe pour une rencontre sur le Premier Geste le dimanche 24 mars à 15h, dans le cadre du Pass Musées Télérama et de l'exposition Comme un boomerang.

Comme un boomerang est une exposition d’art contemporain présentée au Chronographe et conçue en collaboration avec le Frac des Pays de la Loire et le pôle de recherche archéologique de Nantes Métropole. L’exposition propose d’explorer les liens que peuvent partager l’art contemporain et l’archéologie, en écho au parcours permanent du Chronographe, implanté sur le site antique de Ratiatum. Vingt-trois œuvres d’artistes internationaux issues de la collection du Frac des Pays de la Loire sont ainsi présentées du 9 février au 12 mai 2019 au sein de ce centre d’interprétation archéologique.

*Un taxon lazare est une espèce existante qui n’est pas retrouvée dans le registre fossile pendant une période significative de l’histoire de la Terre, et qui semble « réapparaître » à un moment donné.

Pour aller plus loin

Site internet de Laurent Tixador.
Aperçu de l'oeuvre vidéo Total Symbiose n°2.
Taxon lazare, une œuvre de Laurent Tixador au Champ de Manœuvre à Nantes
Résidence à l'ADDC de Dordogne pour Total Symbiose n°2.
Taxon Lazare au Champ de Manoeuvre, sur le site de la SAMOA.